14 décembre, Dumas le rouge...

Publié le par am phot'saone

René-François Dumas, surnommé « Dumas le rouge » à cause de la couleur de ses cheveux, est un révolutionnaire français, né à Jussey (Haute-Saône) le 14 décembre 1753 et était plus connu de ses compatriotes sous le nom de l'« abbé Dumas » ayant fait ses études au séminaire puis chez les bénédictins, mais ayant renoncé aux ordres.

Que reste-t-il de ceux "dont on parle" à un instant T sur le bord du comptoir ? Rien ou pas grand-chose à l'ère de la tradition orale... Un peu plus à l'ère de la tradition écrite, des scribes, de l'imprimerie, du croquis et de la caricature... Viens le temps du journalisme, du pamphlet... puis, plus tard, le temps de l'électricité, de l'électronique, de l'informatique... et de transmissions ultrarapides ! De ces dernières transmissions naissent des personnages parfaitement insignifiants mais se retrouvant inscrits quelque part dans un monde virtuel dont on ne saurait démêler tout le réseau ! Cela paraît à l'heure actuelle, totalement irréalisable ! Hallucinant, mais nous permettant d’avoir en moins d’une heure une niche d’informations sur un personnage inscrit même discrètement dans l’Histoire.

14 décembre, Dumas le rouge...

bref... ce René-François, révolutionnaire, surnommé "Dumas le rouge", surnom qui nous rappellera forcément un autre "rouge" de l'an 1968 ;) Comme quoi, en 200 ans, même après une bonne grosse révolution, bien saignante, les moqueries, elles, demeurent... ainsi que les surnoms !

Notre Monsieur Dumas de cette bonne ville de Jussey, qui fut un « véritable repaire de socialistes », qui décore une de ses places d'une des premières Marianne de la République, au triangle égalitaire, et des tombes aux symboles maçonniques bien affirmés dans le cimetière, le voici décrit par Charles Nodier, qui l'a aperçu, alors qu'il intervenait à la barre de la société populaire de Besançon (25), l'a décrit en ces mots: « Il avait un pantalon de bazin blanc, un gilet de la même étoffe, qui était alors à la mode, et une cravate également blanche, nouée en cordon aux bouts flottants, qui soutenait à peine le collet blanc de sa chemise. Tout cet ajustement était d'une propreté recherchée, délicate, minutieuse [...]. Son frac long, flottant, d'une étoffe de drap fine et légère, était d'une couleur de sang qui blessait l'œil [...]. Quelque chose de plus blanc que le linge coquet de Dumas, c'était sa tête allongée, osseuse, empreinte, comme celle d'un anachorète, de la pâleur des macérations et des veilles, et dont les saillies fortement prononcées supportaient je ne sais quelles chairs livides qui lui donnaient l'aspect d'une goule affamée. Sa bouche était large, ses yeux petits et enfoncés, mais perçants et peut-être noirs; ses cils, ses sourcils, ses cheveux rouges. »

Nodier, ne nous décrit-il pas, ici, la plupart des révolutionnaires que l'on retrouve dans les romans d'époque ? ou ses romantiques, prêts à mourir soit d'amour soit pour la patrie, des livres de nos académiciens (ceux qui sont morts depuis un moment) ? un coquet dandy ?

 

14 décembre, Dumas le rouge...

Comme à mon habitude, je pars d’une éphéméride, j'arrive à une ville que je connais, et me voici recherchant qui est ce Dumas, fidèle à Robespierre, qui sera guillotiné avec plusieurs de ses compagnons le 28 juillet 1794, et me demande ce qu'est ce "bazin blanc" dont on fait un pantalon de révolutionnaire...

==Mais déjà, je peux vous amuser en relatant ce que je trouve : Bazin est le nom du laquais d'Aramis dans le roman d'Alexandre Dumas les Trois mousquetaires.

Noooooooooo ? ....et oui !

* Le Bazin (ou Basin) est une étoffe croisée, dont la chaîne est de fil et la trame de coton qui fut très à la mode à la fin du XVIIIe et au XIXe siècle, importé d'Angleterre où le secret de fabrication était jalousement gardé, puis massivement produit en France par Joseph Lenoir-Dufresne qui - grâce à ce coton - fut l'un des hommes les plus riches du XIXe siècle (il a eu jusqu'à environ 20 000 ouvriers), avant d'être ruiné par la mise sur le marché d'une grande quantité de tissus. C'est un tissu qui pouvait être amidonné et gaufré.

* Hôtel Bazin de Jessey est un hôtel particulier situé à Dinan.   Jessey ! ouf, j’ai eu peur, trop d’hasard et de correspondances finissent par prendre la tête ! 

  • Basin : Étoffe croisée dont la chaîne est en fil et la trame en coton ; Étoffe formée de deux tissus appliqués l’un sur l’autre et unis par des points formant des dessins.  Du damassé quoi !

Notre Nodier aurait-il fait une faute d’orthographe ? 

Jussey - La première Marianne de France - photo: Denis Maraux

Jussey - La première Marianne de France - photo: Denis Maraux

René-François Dumas Jean-Joseph Weerts
René-François Dumas Jean-Joseph Weerts

Pour notre ami Dumas, l’homme, le voici cité dans les ouvrages historiques:

  • Marguerite Henry-Rosier, « Dumas-le-Rouge, président du Tribunal révolutionnaire, et la comtesse de Lauraguais », dans Mémoires de l'Académie de Besançon, tome 172, 1958, p. 86-94.
  • Georges Ponsot, « Quelques renseignements inédits sur Dumas-le-Rouge, président du Tribunal révolutionnaire de Paris (1757-1794) », dans Bulletin de la Fédération des sociétés savantes de Franche-Comté, II, 1955, p. 103-115.

Et je vous laisserai aller sur Wikipédia si vous êtes passionnés, tout à coup, par ce Dumas dont on ne sait pas s’il est parent avec celui des trois mousquetaires !

J’ai même retrouvé sa trace sur un site grec dont vous m’épargnerez la traduction, mais dont après recherches je ne peux affirmer que le portrait mis en illustration est bien R.-F. Dumas – le tableau entier est au Musée de Roubaix (la piscine), il est l’œuvre de Jean-Joseph Weerts, (né à Roubaix le 1 mai 1846 et mort à Paris le 28 septembre 1927, est un peintre académique français d'origine belge).

René-François Dumas Jean-Joseph Weerts

René-François Dumas Jean-Joseph Weerts

14 décembre, Dumas le rouge...

Très à la mode au XIXème siècle, on note des références d'habits en bazin chez Balzac ("une robe de chambre en basin")

14 décembre, Dumas le rouge...14 décembre, Dumas le rouge...14 décembre, Dumas le rouge...
14 décembre, Dumas le rouge...14 décembre, Dumas le rouge...14 décembre, Dumas le rouge...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article