Pierre Humble, l'ami des enfants...

Publié le par am phot'saône

Pierre Humble, l'ami des enfants...

« Dans cette maison naquirent Pierre Humble, « l’ami des enfants »…" C’est ainsi que commence l’épitaphe apposée sur la façade d’une maison 4 Rue Charles Bontemps à Jussey. S’en suivent deux dates, et un autre nom, "Marcel Blum, magistrat, Mort pour la France".

C’est donc en 1886, le 9 mai que naquit Pierre Humble.

Les Archives Départementales de Haute-Saône détiennent son extrait de naissance, sous le nom de Blum…

Mais qui est cet homme pour qu’un jour une municipalité décide de lui rendre hommage en signalant sa maison de naissance ? et pourquoi cette locution « l’ami des enfants » ?
Pierre Humble fut le fondateur et rédacteur en chef du journal pour la jeunesse nommé « le Petit Monde », bimensuel « éducatif, littéraire, amusant, sportif », qui parait dans les années 1919-1921.
Ce magazine avait pour objectif de « Préparer le jeune écolier à « devenir un citoyen » et donner des « exemples de bonté et de volonté enfantines » (n° 2, octobre 1919), apprendre à « mettre dans les actes ordinaires de la vie la gaieté, la bienveillance, la ponctualité qui adoucissent et facilitent la vie dans la famille et à l'école » (n° 3, novembre 1919 ».
La Presse des jeunes, supplément au Petit Monde devient rapidement « Le Petit monde au théâtre » avec pour responsable et rédacteur Pierre Humble.
« l'abonnement donne droit à une place demi-tarif à des matinées comportant des comédies, chansons et projections cinématographiques, et à l'entrée gratuite à des matinées de gala », car Pierre Humble n’est autre que le fondateur d’un théâtre qui existe encore en région parisienne : le Théâtre du Petit Monde.
C’est clairement un magazine instructif et distrayant : actualité politique mise à la portée des enfants, faits divers, roman feuilleton, brèves actualités scolaires, sport, iconographie… et présentation de spectacles pour enfants montés en collaboration avec le théâtre Marigny.
« …à partir de 1921, l’entreprise du Petit Monde, …. se spécialise dans la création et la représentation de pièces de théâtres pour enfants, sous l’impulsion de Pierre Humble. Ainsi naît le « Théâtre du Petit Monde » qui, n’ayant pas de salle permanente, emprunte successivement les planches du théâtre Femina, du théâtre Sarah Bernhardt, des Folies-Wagram et du Palais d’Iéna. Reconnu et identifié par les institutions officielles (dont la Société des Artistes et Compositeurs Dramatiques), subventionné par le ministère de l’Instruction Publique, le TPM est la première création durable d’un théâtre pour enfants en France. »
Pierre Humble, directeur fondateur du Théâtre du Petit Monde

Pierre Humble, directeur fondateur du Théâtre du Petit Monde

De 1919 à 1940, c’est l’un des rares théâtres pour enfants de la scène parisienne entre deux guerres.
Avant sa création, il n’existait que des tentatives isolées de théâtre pour enfants. Il semble que les premiers bénéficiaires aient été des enfants issus de la bourgeoisie mais au fil des années il s’ouvrira aux autres enfants, aux activités périscolaires ; les mouvements de jeunesse battent leur plein, le scoutisme, les colonies de vacances prennent leur essor. Le théâtre s’oriente tant vers les dramatiques que vers des œuvres plus divertissantes et donc accessibles au plus grand nombre.
La présentation du TPM sur les programmes explique ainsi : « Les succès du “Petit Monde” ont poussé son fondateur à créer un genre nouveau : la comédie enfantine, gaie et morale à la fois. (…) Les titres mêmes des pièces qui ont été créées au Théâtre du Petit Monde indiquent dans quel sens ce répertoire nouveau a été conçu. Il s’agissait, en effet, de transporter au théâtre la plupart des héros familiers à l’enfance. »
Pierre HUMBLE écrit pour Paris-Soir en 1925 en parlant notamment de Bécassine : « Ces héros font partie de la vie intellectuelle de la nouvelle génération. »
C’est dans le Théâtre du Petit Monde qu’a lieu, sous l’impulsion de M. HUMBLE et de Fernand Nozière, le 8 novembre 1925, la représentation d’une comédie en trois actes La Famille Fenouillard de notre bien connu Christophe, père de notre non moins connu Sapeur Camember (cf : LURE 70200).
A l’automne 1927, Pierre Humble propose sur Radio-Paris une série de sketchs mettant en scène le personnage du savant Cosinus, peu de temps avant que ne se joue la pièce Cosinus, Camember et cie.(1)
En 1929, parait chez Hachette, Collection du Petit Monde, Caddy-Caddy, illustré par Alain Saint-Ogan mais dont les textes sont de Pierre Humble.
Son nom figure sur la couverture du livre « Le mariage du Savant Cosinus » à côté de celui de Christophe. (Librairie Armand Colin – 1933).
C’est lui qui adaptera pour son théâtre Les Chansons du Vittonet (René Baer dont les chansons seront interprétées par chanté par Lucienne Boyer, Maurice Chevalier et surtout Léo Ferré).
Mariage du Savant Cosinus - Caddy-CaddyMariage du Savant Cosinus - Caddy-Caddy

Mariage du Savant Cosinus - Caddy-Caddy

On retrouve la trace de Pierre Humble :
- dans le récit de Thierry Levy, Rose, « Elle indiquait que sa famille aurait comme « adresse probable pendant les hostilités chez Pierre Humble à Courdimanche, par Boissy-l’Aillerie (Seine-et-Oise). » (2) Dans ce livre on trouve trace de la vie du couple Humble dans sa propriété de Courdimanche. Ils y recevaient beaucoup d’amis et la famille. Nous y apprenons également que malade, Pierre Humble y décède en 1948 et qu’il y est inhumé.
- dans la biographie de Charles Aznavour,  Aznavour, non je n’ai rien oublié : « L’enfant prodigue. Charles écrit à Pierre Humble, directeur du Théâtre du Petit Monde, qui le convoque pour une audition. Accompagné de sa mère, il présente un numéro de « danse caucasienne ». … « L’audition est positive, on l’engage bientôt pour un petit rôle dans Un bon petit diable sur la scène du Théâtre du Petit Monde. 1933, à l’âge de neuf ans, ce sont donc les débuts officiels de Charles Aznavour sur les planches ! ».
- dans le livre « Anthologie des écrivains morts à la guerre 1939-1945 » chez Albin-Michel (mai 1960).
 
Ndla. :
(1) Julien Baudry – revue en ligne de la cité internationale de la bande dessinée et de l’image – juin 2015
(2) Thierry Lévy, Rose, Plon - 2015
* Le Petit Monde : Plusieurs dessinateurs participeront à la revue, dont Moriss, René Giffey, Maitrejean, Marcel Arnac, André Warnod, Roger Chancel, ce dernier proposant une série régulière d’histoire en images : Les aventures de Petit-Breton.
* Le théâtre du Petit Monde, 4 boulevard des Filles du Calvaire à Paris, existe toujours, racheté par Roland Pilain dans les années 30. Il vit dans ses murs passer également Thierry le Luron.
* Marie-Louis-Georges Colomb, dit Christophe est né à Lure en Haute-Saône le 25 mai 1856 et mort à Nyons, le 3 janvier 1945. C'est un des précurseurs de la bande dessinée en France et un biologiste auteur de manuels scolaires.
* Alain Saint-Ogan (1895-1974) : 1946, élu président du jeune Syndicat des dessinateurs de journaux pour enfants. (Thèse de Julien Baudry – 2011)
* Charles Aznavour né en 1924, danseur au théâtre du Petit Monde en 1933 
Pierre Humble, l'ami des enfants...Pierre Humble, l'ami des enfants...
Pierre Humble, l'ami des enfants...Pierre Humble, l'ami des enfants...
Pierre Humble, l'ami des enfants...Pierre Humble, l'ami des enfants...
Pierre Humble, l'ami des enfants...Pierre Humble, l'ami des enfants...

Commenter cet article

Petite Jeanne 14/05/2016 09:43

Je ne connaissais pas ce Mr Humble... Merci du partage.
Bon week end.