Article publié depuis Overblog

Publié le par la blogueuse

texte trouvé ce jour:

Texte de Dominique Simoncini

Dans ma rue il y eu du mouvement …. il y eu un mouvement, un tout petit mouvement pour dire « Comment ? Les riches sont exonérés d’ISF ? Et on augmente les impôts des propriétaires de leurs maisons ! » Ceux qui ont 20 ans de créances ? Ceux qui ont hérité du pavillon des parents ? Ceux qui se saignent pour avoir un toit ! Ceux que l’on montre du doigt.
Puis il y eu un mouvement plus important ! Un mouvement plus vague que vaguelette. Plus vague car on y retrouvait toutes sortes de catégories. En même temps les classes moyennes, les ouvriers, les chômeurs, les retraités, les artisans … Tous mal fagotés, affublés d’un même chasuble piquant les yeux plus fort que le gaz d’une grenade lacrymogène. Le brouillard était tombé sur la France recouvrant un temps, les cris des mutilés et les ordres de la préfecture de Vichy.
Puis il y eu les retraités, ceux qui d’une voix tremblante disaient « Pourquoi nous ? Pourquoi nos retraites ? Pourquoi nous faire subir cela ? » Mais ils le disaient d’une voix si faible, si tremblante presque inaudible. Des gens à la vie résiduelle comme ils le pensent en haut lieu.
Puis il y eu les maisons des retraités, de ceux qui marinent dans leur urine 22 heures d’affilées parce que personne pour les changer, pour les laver, pour chauffer leur repas et réchauffer leurs cœurs.
Puis il y eu le personnel hospitalier, ceux qui depuis 15 ans sont maltraités. 15 ans sans augmentation de salaire mais avec de sacrés volumes horaires ! 15 ans d’ARS cette administration formée au « Polite Buro » Qui torture et tue plus d’énergies que Staline au mieux de sa forme. Des hôpitaux fermés dans les zones le plus tendues du pays mais si loin de Paris. Des médecins, des infirmières démissionnaires massacrés par tant de technos-tortures.
Puis il y eu les pompiers dans ma rue ? Des pompiers partout qui n’avaient rien d’autre à dire que « Stop ! Ca suffit les conneries ! » Sur la grande échelle de la misérable gestion administrative il sont presque au sommet. Des moyens réduits, des salaires de misère, des agressions sur les interventions, des citoyens comme les autres qui se demandent comment tout cela va finir ou comment tout cela va démarrer ? Le feu risque de prendre mieux que dans une raffinerie Irakienne en pleine invasion Américaine.
Alors les Policiers se sont dit, « nous aussi ! » Plus de moyens on descend, on y va à pied laissant nos bagnoles avec 350 000 kilomètres au compteur sur le parking du commissariat roumain. 3 tirs d’entrainement par an, des accessoires achetés chez décathlon avec leur argent, une hiérarchie dingue et des ordres iniques, leurs mères en sont folles et craintives ! Car ils ont des mères des pères des frères des sœurs qui eux aussi ont peur.
Puis il y a eu les avocats qui défilèrent ? Les avocats à qui l’on volait allègrement l’épargne d’une retraite bien gérée. Bien mieux gérée que ce qu’est capable d’en faire les organismes « confiscateurs » qui ont pour mission de gérer les nôtres ? Et pourtant on vole comme une jetée de pavés imaginaire sur la gueule d’un CRS. Car les avocats ne jettent rien à part leur fierté portée comme une robe de deuil noire que l’on ne veut plus enfiler.
Puis il y eu le défilé des libertés, celles que l’on éteint comme une bougie d’un souffle d’un courant d’air. Ces interdictions de parler, de filmer, de partir au ski de manger au restaurant, de se rassembler chez soi, de marcher dehors, de faire du sport, de faire ses courses, de regarder des courses qui sont annulées, de vivre et respirer, d’être un adulte à qui l’on a confisqué toute sa responsabilité. Ma rue est maintenant tellement encombrée !
Nous sommes punis depuis 15 ans ! Punis comme des enfants, punis comme des manants. Alors Monsieur le pseudo président, faites nous gagner du temps, ne vous représentez pas en 2022 car personne n’oubliera ce que vous n’avez pas su faire ! Présider le pays pour le bien de son peuple. Tout le monde vous déteste et personne ne vous oubliera pour ça !
Dom
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Au menu de bonne année 2021 :<br /> Coquilles de bonne santé sur un plateau d’argent<br /> Croquettes de grand bonheur bien doré sur tranche<br /> Plateau de joie et de gaieté <br /> Vœux à la neige<br /> Et le grand vin de l’amitié…
Répondre
P
Malgré la Covid qui s'impose partout, malgré le confinement, le port du masque et la distanciation qui modifient notre façon de vivre et nos traditions des fêtes, il nous faut savoir profiter des bonnes choses qui nous entourent ! Alors je te souhaite un beau et Joyeux Noël ainsi qu'à tous ceux qui te sont chers. Mangez, buvez, dansez, téléphonez, zoomez, écrivez, déballez et chantez, c'est le temps d'en profiter . On a la santé et c'est le plus beau des cadeaux et... Prenez soin de vous.
Répondre