appel au secours d'un gilet jaune

Publié le par phot'saône

je fais cet essai ne parvenant pas à publier

l'autre jour  le texte d'une pétition

aujourd'hui le texte d'un gilet jaune

est-ce parce que c'est du copié-collé et que over trace l'origine ? bon, ça doit être ça, une fois le texte copié collé en word, je peux enfin le remettre ici.

****************

plus trop présente, happée par d'autres activités plus ou moins créatrices...

 

me voici, ce jour, à copier-coller le texte publié par Sandrine sur son facebook

Parole de Sandrine Drappier

Il est peut-être urgent de rappeler que si 287710 français sont descendus dans la rue le 17 novembre 2018 c'est parce qu'ils avaient peur....Peur de ne plus pouvoir donner à bouffer à leurs gosses, peur de ne plus pouvoir les aider à poursuivre leurs études, peur de ne pas pouvoir faire Noel, peur d'être viré de leur appart parce qu'ils n'arrivaient plus à payer le loyer, peur du coup de fil du banquier, peur que cette fameuse taxe carbone vienne encore tout compliquer.... C'était des gens normaux, qui ne faisaient pas de vague jusque là, même très ou trop obéissants, qui n'osaient jusque là pas dire quand ça n'allait pas, qui serraient les fesses en attendant des jours meilleurs... Et bilan de cette journée, 1 mort, 409 blessés, 282 interpellations, un président muré dans un silence méprisant assourdissant....Une classe politique qui s'est tue comme si ces concitoyens, ces gens juste bons à élire des représentants qui après leur chiaient à la gueule, ne jugeait même pas utile d'écouter ce qu'ils avaient à dire....

Et nous en sommes toujours au même point plus de deux ans après... On a offert des miettes à quelques uns et retiré à d'autres pour diviser, on a voulu soigner la fronde par le calcul, par la ruse en étant sûr que personne n'y verrait rien...

On a réprimé, failli tiré à balles réelles, éborgné, mutilé des jeunes et des vieux pour que BFM montre ça en direct, pour que les autres prennent peur et ne les rejoignent pas...

Et comme cela n'a pas suffit, on se sert depuis plus d'un an, d'un virus pour contenir les gens chez eux pendant qu'au dessus, tous, pourris de la 1ère heure, oligarques sans scrupules, ils continuent à s'engraisser et à mépriser.... Aujourd'hui, c'est le printemps, mais à Dunkerque et à Nice, les gens étaient reclus, les familles de moins de sept personnes se disent au revoir à 17h59 parce qu'à 18h cette police que nos impôts payent sanctionne....

Dans un an, de nouvelles élections auront lieu. L'ignominie va être au pouvoir. Plus rien n'arrêtera l'infamie. Tout cela parce que nous nous sommes résignés, tous, ou presque.

J'ai honte de moi, j'ai honte de tous ceux qui dans un an n'auront que leurs yeux pour pleurer.

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article